© 2013 Restaurant O pho

Boudu Toulouse I Ô phở

Boudu Toulouse I Ô phở

C’est quoi ?

A Boudu-Toulouse, on aime bien manger vietnamien. Mais on n’en parlait jamais ici, parce qu’on n’arrivait pas trop à tous les différencier. Et puis un jour, on nous a dit “j’ai découvert un chinois qui fait vraiment la différence”. Et comme nous sommes curieux et que nous voulons le meilleur pour vous (non mais parfois je suis grave, on dirait une pub Blédina), nous sommes allés tâter le terrain.

Au premier regard, on sent déjà cette différence. La décoration est sobre, soignée et moderne, et il y a peu de choix à la carte. Pour nous, vous le savez, la carte à rallonge est loin d’être un atout. Avant même que nous ayons commandé les apéros, Ô Pho marquait des points.
Et ça n’était que le début. Le patron n’est pas seulement accueillant et chaleureux, non. Il te raconte chacun de ses plats, il t’explique sa carte, il te la fait vivre. Lorsqu’il te décrit les produits qu’il propose, t’es déjà à l’autre bout du monde (et en plus, ça t’économise un billet d’avion).

Lorsque les plats arrivent, ils sont très joliment présentés. Et puis tu prends tes baguettes, et tu dégustes (ou alors comme moi, tu demandes gentiment au monsieur “euh excusez-moi, vous auriez une fourchette et un couteau s’il vous plait” parce que t’es tellement habile de tes mains que tu n’as jamais réussi à manger avec des baguettes – tant que j’y suis : je coupe aussi mes spaghettis avant de les manger, allez y lapidez-moi).

Les nems sont excellents, le bo bun est un régal, et le magret au curry … je pourrais mourir pour lui. Sincèrement, ce plat est une tuerie. Je ne sais pas si c’est la sauce que tu finis à la cuillère tellement elle est délicieuse, ou bien la cuisson qui frise la perfection, mais si j’étais le Guide Michelin, je mettrais 10 étoiles à ce plat. Tu peux aussi manger des rouleaux de printemps, la fameuse soupe Phô, du cabillaud vapeur, et j’en passe. Et en dessert, n’oublie pas de dévorer le tiramisu à la mangue fraîche, ton palais nous remerciera.

Ô Pho a ouvert en début d’année, et nous pensons ne pas trop nous avancer en disant qu’il fait déjà partie des meilleurs restaurants vietnamiens de Toulouse. Les produits sont frais, l’accueil est parfait, tu vas adorer (les boudu-rimes vont bientôt paraître dans un recueil de poèmes, on vous tiendra au courant).

On a aimé :

euh .. tout !

C’est combien ?

Moi qui prône depuis des années que la perfection n’existe pas (enfin, à part pour moi), Ô Pho veut visiblement me prouver le contraire : c’est abordable !
Formule entrée/plat ou plat/dessert : 13.5€
Formule entrée/plat/dessert : 15.5€
Et pour le soir, l’entrée la plus chère est à 5.5€ et les plats sont situés dans une fourchette (et pas dans une baguette ahah) de 9,5 à 12€.
Ici, ton banquier vient avec toute sa famille.
(petite précision utile : ils ne prennent pas la CB)

C’est où ?

Un peu éloigné du centre-ville, juste à côté des Ponts Jumeaux
60 boulevard de Suisse, fais attention il est bien caché : c’est juste à côté de la pharmacie

Lien Google Maps

,

Simba I Boudu-Toulouse

http://www.boudu-toulouse.com/o-pho/